Le monde du toilettage

Le secteur d’activité

de l’animalerie

La France est le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre de chiens (environ 8 millions) et de chats (environ 8,5 millions)
Près de 50% des foyers possèdent un animal de compagnie.

 

La majorité des propriétaires de chiens habite en zone urbaine : 60% des animaux de compagnie “résident” en ville, dont les deux tiers de plus de 20 000 habitants.
Le budget consacré aux animaux de compagnie en France est estimé à plus de 3,5 milliards d’euros. Il concerne surtout l’alimentation et les produits de soins.

 

Le toilettage est un secteur d’activité en pleine expansion et dont le chiffre d’affaires annuel atteint aujourd’hui en France plus de 130 millions d’euros, la France … c’est environ 60 millions d’animaux de compagnie.
317 millions d’animaux d’élevage ou d’exploitations agricoles (volailles, bovins, caprins…), 15 000 docteurs vétérinaires répertoriés, 9 000 cabinets ou cliniques vétérinaires.
La vente de produits animaliers se développe de manière importante, le chiffre d’affaires du toilettage augmente régulièrement, mais peu, d’année en année. Il reste en proportion, bien inférieur à celui constaté dans des pays comparables à la France.

Le monde du toilettage

L’activité de toilettage

En préambule, il faut savoir qu’actuellement en France, aucun diplôme n’est requis pour exercer le métier de toiletteur.

 

Le toilettage est une activité esthétique et d’entretien. Le toiletteur est un spécialiste de la beauté animalière. Il donne un aspect soigné aux animaux, en procédant à un brossage, un lavage, une tonte voire une épilation et un séchage. Son travail passe donc du nettoyage à la coupe des poils et ongles, en passant par l’application de produits (shampoings et produits de traitement).
De ce fait, il doit être capable de s’adapter à tout type de poil et de besoin en fonction de l’animal et de proposer à la vente des produits et des accessoires correspondants aux spécificités de chaque animal.

 

Il doit également être un bon vendeur.
En effet, c’est la vente de produits et d’accessoires, qui permet de renforcer le bénéfice et, pour cela, le conseil et la persuasion sont de bons atouts.
Ce métier demande du sens artistique, de la patience et un amour des animaux.

 

Il est indispensable et évident que le toiletteur doit instaurer une relation de confiance avec les animaux. De plus, pour réaliser ces opérations, il doit connaître les particularités (les standards) de chaque race.
Le métier est en constante évolution et le toiletteur doit donc suivre le goût des clients et les canons de la mode. Pour ce faire, il est très intéressant d’assister, voire de participer aux divers salons du secteur animalier, aux expositions canines et aux concours de toilettage.

 

C’est le meilleur moyen de rencontrer, d’échanger avec les professionnels du secteur animalier, les éleveurs, de découvrir les tendances, les nouvelles toilettes, les techniques…
Il lui faut suivre le mouvement, tant en France qu’à l’étranger (Europe, Amérique, Asie).
C’est aussi, assurément un excellent moyen de se faire connaître et d’entretenir un réseau de contacts dans la profession et pourquoi pas d’être lui-même acteur de l’évolution du secteur !
Enfin, pour suivre ces nouvelles tendances de la mode, s’adapter aux évolutions des diverses techniques et technologies et, de se conformer aux règlementations, il lui est indispensable de se maintenir à niveau tout au long de sa carrière.

 

Cette « formation continue » peut être envisagée pour se perfectionner, se qualifier ou pour acquérir de nouvelles connaissances et compétences en toilettage bien sûr mais également en gestion, comptabilité, informatique, etc.

 

En clair : Le métier est en constante évolution ; il lui faut rester compétitif et compétent.
A noter : l’activité de toilettage peut être soumise à des variations saisonnières selon plusieurs paramètres comme la météo, les périodes de vacances, les zones urbaines ou balnéaires, etc.…. Autant de critères à prendre en compte.

Le Toiletteur

Qui peut être toiletteur ?

Tout le monde… sachant avant tout que ce métier requiert certaines qualités dont les suivantes :

 

  • Aimer et « comprendre » nos amis les animaux.
  • Avoir un certain sens artistique et manuel.
  • Etre patient et doux.
  • Aimer le contact client.
  • Etre rigoureux, ordonné et organisé

 

Le toiletteur est, non seulement un artisan aux talents manuels reconnus, mais aussi un conseiller en animalerie. En outre, il détient les compétences propres à tout chef d ‘entreprise : gestion, relations publiques, négociations … Le toiletteur donne un aspect soigné aux animaux, en procédant à un brossage, un lavage, une tonte voire une épilation et un séchage. Ce métier nécessite sens artistique, patience et amour des animaux.

 

Pour réaliser ces opérations, il faut maîtriser les particularités de chaque race.
Le toiletteur doit aussi suivre le goût des clients et les canons de la mode.
Pour ce faire, le toiletteur doit faire beaucoup d’expositions canines afin de discuter avec des éleveurs, voir ce qui se fait, les nouvelles toilettes, les techniques… Le métier est en constante évolution, il faut donc suivre le mouvement. Le toiletteur doit instaurer une relation de confiance avec les animaux. Une fois le toilettage réalisé, il peut vendre des accessoires, colliers, shampooings, vêtements, parfums.

Le toiletteur peut travailler comme salarié dans un salon ou ouvrir son propre salon. Le toiletteur peut travailler comme salarié dans un salon de toilettage ou encore être à son compte dans son propre salon. Les salons de toilettage sont généralement des structures de petites tailles, souvent situées en ville. Le toiletteur peut aussi être embauché dans une chaîne de magasins d’animalerie qui créent de plus en plus souvent des services de toilettage. Il peut aussi travailler dans un cabinet de vétérinaires.

Quelques toiletteurs choisissent de se déplacer, soit directement au domicile des maîtres des animaux domestiques pour prodiguer leurs soins soit dans leur véhicule adapté (toilettage mobile).

 

Le centre de formation privée de toilettage canin (EFPTC) (ajouter un onglet ” historique du centre de formation”)

 

Ayant déjà approché la formation quelques années durant mon activité au sein de mon salon ” le salon du chien” à Arcachon, l’idée de créer ma propre école a  fait son chemin car j’apprécie transmettre mes connaissances et expériences dans ce métier. Il m’est toujours très agréable de former puis d’assister chaque stagiaire dans la réalisation de son projet.

 J’ai donc décidé de créer  en 2002, l’école de toilettage « EFPTC » dans un premier temps,  pour dispenser des formations initiales au métier de toiletteur.

Devant la demande de professionnels, j’ai ensuite ajouté à ce secteur en 2006 ,  des sessions de formations de perfectionnement pour les artisans toiletteurs.

Myriam PETIT

Formatrice

m

Confiance en soi

Animal mnesarchum et sea, ad sale luptatum mea. An qui discere accusamus, ut possim mea.

m

Web Design

Animal mnesarchum et sea, ad sale luptatum mea. An qui discere accusamus, ut possim mea.

m

SEO Optimzation

Animal mnesarchum et sea, ad sale luptatum mea. An qui discere accusamus, ut possim mea.

Les salons de toilettage en France

On estime aujourd’hui à 6 500 le nombre de salons de toilettage. Il faudrait ajouter à ce nombre celui des ‘salons intégrés’, de plus en plus nombreux dans les magasins modernes d’animalerie, mais aussi dans les élevages et les pensions pour chiens, mais ce nombre n’est pas à ce jour connu avec précision (Source : chambre des métiers)

About us

Passion, Dedication,
and a lot of coffee.

Animal mnesarchum et sea, ad sale luptatum mea. An qui discere accusamus, ut novum possim mea. Has omittam delectus in, ex porro aeterno vim. Duo te summo clita saepe. Et mel ullum antiopam scriptorem. Ex forensibus quaerendum eos.

contact

Restons en contact

Vous pouvez aussi me suivre sur les réseaux sociaux.

    Objet*
    Inscription stagePerfectionnementInformations

    * mentions obligatoire